La Biennale de La Havane, reconnue parmi les événements les plus célèbres d’Amérique latine, des Caraïbes et du monde, a rendu visible la pensée et l’évolution artistique contemporaine de Cuba, de l’hémisphère Sud et d’autres régions du monde. Cette année, du 12 avril au 12 mai 2019, elle célèbrera sa 13e édition. Sous le titre de “La construction du possible”, elle propose d’encourager l’interaction entre créateurs, curateurs, experts et institutions, dans une pluralité de processus artistiques qui offre des variantes de durabilité, sans s’éloigner de la proposition que représente toute œuvre artistique.

Cette édition compte plus de 300 invités avec des projets individuels et collectifs, des artistes de 52 pays d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Amérique centrale et des Caraïbes, d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie et d’Océanie. La liste des curateurs comprend neuf Prix nationaux des arts plastiques – la plus haute distinction dans le domaine des arts visuels à Cuba – tels que Manuel Mendive, Roberto Fabelo, René Francisco Rodríguez, José Manuel Fors, José Villa Soberón, Pedro de Oraá, Pedro Pablo Oliva, Eduardo Ponjuán et José A. Toirac. Trente-cinq ans après sa création et dans sa treizième édition, la Biennale de La Havane continue de mettre l’accent sur la promotion des jeunes artistes et leurs nouvelles formes de conceptualisation et de production artistique. D’importants représentants de la sphère intellectuelle tels que le Dr Ticio Escobar du Paraguay et le Dr Boaventura de Souza Santos du Portugal, le critique sénégalais Babacar Mbow et l’écrivain colombien Carlos Jauregui ont également confirmé leur présence.

Le Centre d’Art Contemporain Wifredo Lam, le Musée National des Beaux-Arts, le Grand Théâtre de La Havane “Alicia Alonso”, l’Université des Arts (ISA), le Malecón Havanero avec son projet Behind the Wall, l’Atelier Chullima, la galerie Factoría Habana, le Centre de Développement des Arts Visuels et d’autres établissements prestigieux, sont autant de lieux qui ont une valeur esthétique et conceptuelle élevée. Il ne manque pas de raisons pour qui aime l’art contemporain de participer à la dynamique enrichissante de cet événement. Celui-ci permettra une interaction participativo-réflexive entre les groupes et les pratiques émergentes, les institutions nationales et internationales et même entre les différents schémas de circulation de l’art, situés dans plus de 30 espaces qui s’étendent, pour la première fois, au-delà des limites de la capitale et se dérouleront dans les provinces de Matanzas, Pinar del Río, Cienfuegos et Camagüey.

Comme à chaque édition, les expositions collatérales s’ajoutent au circuit des expositions, diversifiant encore le panorama artistique, à travers des propositions collectives, personnelles, bipersonnelles, des interventions dans les espaces publics et des ateliers d’artistes. Des institutions telles que l’Académie Nationale des Beaux-Arts de San Alejandro, la Casa de las Américas, les Ateliers Expérimental Graphique et Sérigraphique René Portocarrero, pour n’en citer que quelques-unes, s’ajouteront à une offre bien fournie.

Le programme complet ICI.

Retrouvez la Biennale sur Facebook et Instagram.